Le 41


Transformation d'un appartement des années 70 en collocation 

Lieu : Avignon

Client : Privé

Année de réalisation : 2020 

Surface : 80 m²

Budget travaux : 55 000€ HT 

Durée des études : 2 mois

Durée du chantier : 3 mois

Mission : Complète

Entreprises :  | SARL CEP | MARIMATT  | SUD PEINTURE | 

 

Vivre à plusieurs, dans un appartement où chacun trouve son intimité en partageant le confort d'un espace fonctionnel et lumineux.

Rénovation complète. 

 

 



 

Au 7, on expérimente une autre façon d'habiter.

Partager un jardin, une propriété, chacun chez soi tout en mutualisant les espaces communs. Dans cette propriété, habitées de plusieurs familles l'enjeu du projet était de créer une maison ouverte sur l'extérieur, lumineuse, et conjuguant l'intimité d'une propriété privée avec le vivre ensemble. Pour cela, une ancienne grange perpendiculaire à la bâtisse principale a été entièrement rénovée. Sur deux étages, on retrouve dans les volumes originels, au rez-de-chaussée : la cuisine, la buanderie, un petit salon. Et à l'étage : deux chambres et une salle de bain. Le bâtiment existant étant très étroit, le projet propose un aménagement en enfilade, qui souligne la longueur du bâti tout en bénéficiant des entrées de lumière naturelle dans chacune des pièces. Au bout de l'ancienne grange, une petite extension crée un décroché sur le front bâti, permettant ainsi de dégager l'entrée de la maison, tout en s'intégrant au paysage. L'utilisation du bois en façade avec la combinaison d'un volume simple, permet d'apporter une écriture contemporaine en lien avec le jardin, tout en préservant l'architecture provençale des volumes existants. Au rez-de-chaussée,  la pièce de vie lumineuse et spacieuse s'ouvre sur un petit jardin plus intime au fond de la parcelle. A l'étage, la chambre bénéficie d'un belle terrasse extérieure ombragée.

Le chantier de ce projet a été réalisé alors que la propriété était occupée par les autres familles, le choix d'une ossature bois a facilité la mise en oeuvre d'un chantier propre, sec et occasionnant le moins de gène possible pour les habitants.




Et avant c'était comment ?